Quelques métiers liés au cheval

Bourrelier - Cavalier d'entrainement - Directeur de réunion - Dresseur - Eleveur - Entraineur - Etalonnier - Jockey - Maréchal-ferrant - Palefrenier - Pousseur - Premier garçon - Reboucheur - Starter - Vétérinaire


Bourrelier

Le bourrelier répare les harnachements, les selles et tous les accessoires en cuir utilisés pour l'entraînement et les courses.
Il s'agit d'un véritable artisan et sa profession tend malheureusement à disparaître comme la plupart des métiers artisanaux.

Retour haut de page

Cavalier d'entrainement

Le cavalier d'entraînement est le cavalier du matin.

Il veille, tout au long de sa carrière, sur un piquet de quatre ou cinq chevaux qu'il monte à l'entraînement, nourrit et dont il entretient le box.
Le cavalier d'entraînement est souvent un ancien apprenti-jockey n'étant pas devenu professionnel.Depuis quelques années, cette profession traditionnellement masculine s'est beaucoup féminisée.

Retour haut de page

Directeur de réunion

Le directeur de réunion est souvent appelé "directeur des opérations".

Dans chaque réunion de courses disputée en France, le directeur de réunion est responsable du respect des règles d'organisation des compétitions et des horaires.

C'est sous son contrôle que s'effectuent la déclaration de partants sur l'hippodrome, les entrées et sorties des chevaux au rond de présentation ou aux balances, la pesée des jockeys ou l'ouverture de la boite à réclamation.

Retour haut de page

Dresseur-débourreur

Son rôle est de transformer des poulains d'élevages âgés de 18 mois à deux ans en sujets aptes à êtres entraînés en groupe.

Il doit en particulier habituer le futur coursier au port de la selle et de son cavalier et faire du fougueux poulain un animal " civilisé ", capable de galoper sur une piste en suivant les instructions de son jockey.

Retour haut de page

Éleveur


Premier acteur du cycle d'un cheval de courses, l'éleveur doit imaginer le meilleur des croisements possibles entre une jument et un étalon, puis surveiller la gestation (11 mois) de la poulinière une fois celle-ci " pleine ".

Après chaque naissance, l'éleveur s'occupe de la nourriture et de la croissance du foal jusqu'à son départ au débourrage ou à sa vente publique ou privée.

Retour haut de page

Entraineur

Gestionnaire de la carrière du cheval en course, l'entraîneur est chargé de la préparation physique et mentale d'un jeune sujet confié par un propriétaire, qu'il doit transformer en animal de compétition ou, dans le cas des chevaux déjà confirmés, entretenir dans une condition physique optimale.

La grande difficulté du métier d'entraîneur consiste à déceler les aptitudes particulières de ses pensionnaires et à leur concocter un programme de travail et de compétition adéquat.

En marge de cette activité sportive, l'entraîneur est un chef d'entreprise à part entière, susceptible de manager jusqu'à 50 personnes.
En France, l'effectif des écuries de courses n'est pas limité, atteignant parfois, à Chantilly, plus de 200 compétiteurs.

Retour haut de page

Étalonnier

Cet homme de cheval très expérimenté évolue dans les haras d'élevage, où il a la charge particulière des étalons, sujets au caractère ombrageux voire dangereux.

Durant la saison de monte, qui a lieu au printemps, l'étalonnier fait saillir des juments à ses reproducteurs deux à quatre fois par jour.

Retour haut de page

Le jockey

Sportif de haut-niveau, le jockey doit allier qualités techniques (ce qu'on appelle la " main "), intellectuelles (sens tactique) et physiques.

Ces dernières sont particulièrement remarquables, étant donné les contraintes de poids draconiennes dont elles s'assortissent. En plat, un jockey doit essayer de peser moins de 51 kilos ; en obstacle, moins de 60 kilos.

Pour cela, il monte souvent en courses en étant pratiquement à jeun ! Pour une poignée de minutes, le jockey devient l'acteur ultime d'une victoire souvent préparée depuis de longs mois.

Seul à cheval, il a donc de lourdes responsabilités, respectant les instructions tactiques de l'entraîneur ou improvisant totalement selon les aléas de la course.

Dans tous les cas de figures, prenant des décisions de " conduite " instantanées qui peuvent se révéler géniales ou désastreuses.
Sans parler des dangers encourus dans cette profession à très haut risque.

Retour haut de page

Maréchal-ferrant

" No feet no horse ". L'expression anglaise " pas de pieds, pas de cheval " traduit le rôle prépondérant du professionnel chargé de s'occuper des sabots et, bien sûr, d'y apposer des fers. Ceux-ci sont changés environ toutes les trois semaines.

En fer ou en aluminium, cloués ou collés, ils varient en fonction de la physiologie du cheval et de son activité (période de repos ou de compétition).

Le métier de maréchal-ferrant, qui sollicite beaucoup le dos, demande des qualités physiques importantes.

Retour haut de page

Palefrenier

Officiant dans les écuries de courses et au haras, il s'occupe du cheval au quotidien, de sa nourriture, de ses transports entre les boxes et les paddocks, de son hygiène et de sa santé pour les premiers soins.

Retour haut de page

Pousseur et tireur

Lors des courses plates, le pousseur et le tireur ont la tâche toujours délicate de faire entrer les concurrents dans les stalles de départ.

Leur rôle est particulièrement important en présence de chevaux récalcitrants qu'il faut faire entrer en stalle avec le moins de stress possible.
Et ce au risque de réactions parfois violentes de la part des sujets contrariés.

Retour haut de page

Premier garçon

Très qualifié et expérimenté, le premier garçon est le bras droit de l'entraîneur.
Souvent, il s'agit d'ailleurs d'un ancien jockey voire d'un ancien entraîneur.

En tant que premier adjoint, il surveille la santé des chevaux et le déroulement du travail matinal.

On a coutume de dire que le premier garçon est le " premier " arrivé à l'écurie et le dernier parti.

Retour haut de page

Reboucheur de trous

Son but : maintenir la qualité de la piste en herbe course après course… Une mission primordiale après le passage d'un peloton de coursiers de 450 kilos lancés à pleine vitesse !

Le reboucheur de trous remet à leur place initiale les mottes arrachées et aère, à l'aide d'une griffe spécifique, les parties de terres écrasées par les sabots à la réception des obstacles. Grâce à ces jardiniers d'un genre très particulier, les galopeurs peuvent s'étendre en toute quiétude sur des pistes sans pièges, le moindre trou pouvant être synonyme de fin de carrière

Retour haut de page

Starter

Le " donneur de départ " a pour fonction, en plat, d'organiser les opérations d'entrée des chevaux dans les stalles, puis de faire ouvrir celles-ci.

En obstacle, il veille à ce que le peloton se range en ligne derrière l'élastique. Lui seul est habilité à décréter un faux-départ s'il a décelé un défaut dans le déroulement de cette phase critique : stalle ouverte en retard, en plat, ou cheval tournant le dos aux élastiques au moment de s'élancer, en obstacle.

Retour haut de page

Vétérinaire

Médecin sportif du cheval, au terme d'études longues et pointues, le vétérinaire doit suivre au quotidien la santé fragile de cet athlète de haut niveau qu'est le cheval de courses.

D'autre part, il doit assurer le suivi gynécologique des poulinières et le bon déroulement de la croissance des jeunes poulains.

Il effectue, en cas de besoin, les opérations, les vaccinations, les poulinages et les interventions les plus diverses sur des sujets blessés ou victimes de maladies.

Retour haut de page